lesoirimmo

Attentats du 13 novembre: un premier enquêteur à la barre déjà interrompu par Abdeslam

FRANCE-ATTACKS-TRIAL-JUSTICE

Le procès des attentats du 13-Novembre est entré lundi dans le vif du sujet avec le premier témoignage d’un enquêteur des services français de l’antiterrorisme, interrompu au bout de quelques minutes par le principal accusé Salah Abdeslam.

Commissaire de police, « Sdat 99 », l’identification sous laquelle il dépose, est chargé de présenter l’enquête.

Dès le début de son exposé devant la cour d’assises spéciale, Salah Abdeslam, s’est mis à hurler, sans micro, depuis le box des accusés : « c’est quand qu’on aura la parole ?! »

« Monsieur Abdeslam, si vous continuez vous allez sortir du box », le prévient alors, calmement mais fermement, le président Jean-Louis Périès. Il doit s’y reprendre à plusieurs fois avant que le Franco-marocain de 31 ans ne finisse par se taire.

L’intervention intempestive de l’accusé n’a pas perturbé l’enquêteur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct