lesoirimmo

L’UEFA n’a pas joué son rôle de régulateur

Prise à contre-pied, la « Super League » a mis en lumière le double discours de l’UEFA, elle rend celui-ci désormais inaudible. Avec une belle constance, celle-ci a contribué à creuser le gouffre entre les clubs riches et les autres. Ainsi, la distribution des ressources récompense essentiellement les grandes entités – la dernière saison, sur 1,9 milliard de primes, les clubs des 5 grands championnats s’en sont partagés 1,45.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct