lesoirimmo

La France épinglée pour «des dérives du maintien de l’ordre» par Amnesty

B9717518599Z.1_20181107131302_000+G2NCCHNVH.1-0

L’usage prolongé de gaz lacrymogènes et de grenades pour disperser de nuit des centaines de participants à un free-party illégale à Redon (Ille-et-Vilaine) en juin, dont un a eu la main arrachée, est « emblématique des dérives du maintien de l’ordre en France », selon un rapport d’Amnesty International mardi.

La force n’était « ni nécessaire ni proportionnée » et les conditions d’intervention contraires aux « principes de base des Nations unies », dénonce ce rapport intitulé « Redon : Freeparty de la répression », réalisé à partir d’entretiens, d’articles et de vidéos.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct