lesoirimmo

Coronavirus: Alain Maron, ce ministre bruxellois de la Santé qui crispe de plus en plus

Surexposé selon son camp, sous-exposé selon ses détracteurs... Alain Maron ne fait pas l’unanimité.
Surexposé selon son camp, sous-exposé selon ses détracteurs... Alain Maron ne fait pas l’unanimité. - HATIM KAGHAT.

Nous introduirons le coronapass si et seulement si la situation épidémiologique se détériore sérieusement. » Alain Maron a beau contester les propos (de son porte-parole), évoquant « une erreur de traduction » signée de l’agence Belga, ils tachent depuis une semaine son blason ministériel, déjà terni par le covid. Ils ont surtout irrité les uns, ulcéré les autres. Et libéré la parole. Des politiques, de l’opposition, c’est son rôle, mais aussi de la majorité, c’est un signe. Des acteurs régionaux mais aussi, forcément, locaux, le ministre Ecolo cultivant une relation tendue avec les communes depuis le début de son mandat. Des interlocuteurs politiques mais pas que. A des degrés divers, on reproche au ministre bruxellois d’y aller sinon à reculons, du moins en laissant doutes et hésitations (non dénués de pensées électorales) freiner sa communication, mais aussi, insiste-t-on désormais, son action.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct