lesoirimmo

Le déni de grossesse: être enceinte sans en avoir conscience

Pas de ventre proéminent, ni de maux de grossesse mais bien des menstruations toujours présentes… Aucune manifestation externe de grossesse ne transparait chez ces femmes enceintes.
Pas de ventre proéminent, ni de maux de grossesse mais bien des menstruations toujours présentes… Aucune manifestation externe de grossesse ne transparait chez ces femmes enceintes. - Jean-Philippe Demonty.

Totalement improbable pour certains, énigmatique pour d’autres, le déni de grossesse est une réalité vécue par près de 400 à 500 femmes chaque année en Belgique (sur une moyenne de 120.000 naissances). Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce processus inconscient rend la grossesse totalement inconnue de la future maman et de son entourage. « Le déni de grossesse est à distinguer de la dissimulation. La patiente ne cherche pas à cacher qu’elle est enceinte, elle invisibilise sa grossesse à son insu pour elle-même et pour les autres. En ce sens, le déni de grossesse est une figure très spectaculaire de la force que peuvent exercer les mécanismes psychiques sur le mécanisme somatique », insiste le Dr Xavier Capelle, gynécologue au CHU de Liège.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct