L’armée dans les prisons, un pis-aller intenable à terme

Faute de solutions, le ministre envoie 180 militaires dans les prisons. Pourquoi en est-on arrivé là ?

Le mouvement de grève des gardiens de prison a commencé il y a deux semaines. Ils protestent contre les économies décidées par le gouvernement. Les négociations ont abouti le week-end dernier mais les militants de la base ont refusé l’accord. On a donc envoyé des militaires pour résoudre une situation « humanitaire ».

Quelles sont les tâches qu’ils doivent assurer ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct