L’armée dans les prisons, un pis-aller intenable à terme

Faute de solutions, le ministre envoie 180 militaires dans les prisons. Pourquoi en est-on arrivé là ?

Le mouvement de grève des gardiens de prison a commencé il y a deux semaines. Ils protestent contre les économies décidées par le gouvernement. Les négociations ont abouti le week-end dernier mais les militants de la base ont refusé l’accord. On a donc envoyé des militaires pour résoudre une situation « humanitaire ».

Quelles sont les tâches qu’ils doivent assurer ?

L’accès aux douches, les trois repas par jour, les promenades et les visites de leurs familles, qui sont des droits pour les prisonniers et qui ne sont plus assurés depuis le début de la grève.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct