Mobib, carte à failles

1,7 millions de cartes Mobib sont en circulation. © Camille Verschaeve (st.).
1,7 millions de cartes Mobib sont en circulation. © Camille Verschaeve (st.).

Vous êtes environ 1,7 millions de voyageurs à valider la carte MoBIB. Un bip et les données sont récupérées. Mais « les données contenues sur la carte n’affectent la vie privée de personne », affirme Françoise Ledune, porte-parole de la STIB. Ce n’est pourtant pas l’avis de Manuel Lambert, conseiller juridique de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH). Apparue en 2008, la carte MoBIB veut mettre fin à l’ère des tickets papier. Grâce à la puce RFID (technologie sans contact) de la MoBIB, la STIB récolte les données. Cette technologie fournit des informations sur les usagers et leurs comportements. Dès sa mise en circulation, de nombreuses voix ont pointé les failles de la MoBIB en termes de protection et d’utilisation des données récoltées. Aujourd’hui, constate Manuel Lambert, le débat est loin d’être clos : « Il y a toujours un problème de transparence. »

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct