Sven Mary n’a pas accepté de défendre de victimes des attentats de Bruxelles

L’avocat a été contacté ce mercredi et se réunira très prochainement avec un groupe d’avocats pour réfléchir à la défense des victimes. © Reporters / Danny Gys
L’avocat a été contacté ce mercredi et se réunira très prochainement avec un groupe d’avocats pour réfléchir à la défense des victimes. © Reporters / Danny Gys

Me Sven Mary ne défend pas pour le moment de victimes des attentats survenus à Bruxelles le 22 mars dernier, a indiqué l’avocat à Belga. Il n’exclut pas de marquer son accord si cela lui était demandé et si le développement de l’enquête liée à son client Salah Abdeslam l’y autorise.

«Je n’ai pas encore été contacté par une victime et n’ai certainement pas encore accepté d’en défendre», a réagi l’avocat à l’annonce faite plus tôt par la VRT selon laquelle l’avocat comptait défendre une ou plusieurs victimes.

«Si la demande m’était adressée, je la considèrerais, mais cela dépendrait de la situation avec monsieur Abdeslam. Dans le cas où il n’est pas inculpé pour les attentats de Bruxelles, alors rien ne m’empêche d’être avocat d’une partie civile dans ce dossier

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct