La métamorphosede Kevin Mirallas

 La métamorphosede Kevin Mirallas

Athènes

de notre envoyé spécial

Sa voiture ? Un bolide sportif noir et blanc. Ses vêtements ? Un training vert (qui pourrait passer pour une provocation puisque c’est la couleur de « l’ennemi », le Panathinaïkos), une casquette, un training troué et des lunettes de soleil. Si on ne le jugeait que par l’apparence, on oserait dire que Kevin Mirallas est la caricature du jeune footballeur pro. Mais quand on prend la peine de l’écouter, on se rend compte que le Liégeois qui vient de fêter son 23 e anniversaire a mûri et, en tout cas, a passé un cap dans sa carrière.

La presse belge, qui l’a rencontré la semaine passée à Athènes, a pu s’en rendre compte. Assis dans la salle d’interview du centre d’entraînement de l’Olympiacos, un écrin ultra-moderne au milieu d’une banlieue improbable, Mirallas est serein. Et déterminé.

« Pas une seconde je ne regrette mon choix d’avoir signé ici

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct