La Russie a massivement dopé ses athlètes aux JO de Sotchi

© Reuters / Stefan Wermuth
© Reuters / Stefan Wermuth

Une compétition littéralement truquée. Discréditée par un programme de dopage russe dont les arcanes se dévoilent un peu plus ce jeudi, à la faveur d’une enquête choc du New York Times.

Un homme clé est passé aux aveux : le docteur Grigory Rodchenkov, ancien chef du laboratoire antidopage russe, actif lors des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi (2014). Et le tableau n’est pas beau à voir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    À la Une du Soir+