Diables rouges: l’équilibre dans le déséquilibre

Diables rouges: l’équilibre dans le déséquilibre

Lorsqu’il se remémorera le bon vieux temps où il était payé pour essuyer la critique et s’en faire une serpillière, Marc Wilmots se souviendra de ces moments clés de la vie d’un sélectionneur : non pas celui où tout se joue, mais celui avant que tout se joue. L’annonce d’une sélection, prélude à l’exploit ou au gouffre de la désillusion, constitue toujours un instant magique. Un moment où un coach cherche à avoir le maximum de cartes en main, quitte à les interchanger comme le sélectionneur belge l’a fait jeudi, arguments cohérents à l’appui, au travers de ses 23 pour la France.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct