Batshuayi: l’histoire d’une rédemption

© Belga
© Belga

Il a été le tout premier à réagir sur Twitter à l’annonce officielle de sa participation à l’Euro 2016 avec les Diables : «  Je suis trop heureux !  » Michy Batshuayi (22 ans) peut enfin savourer une juste récompense qui lui était destinée depuis bien longtemps mais qui a tardé à s’offrir à lui, la faute à un comportement qui n’a pas toujours été exemplaire et à une étiquette de « bad boy » qui lui a sauvagement collé aux basques et dont il est en partie responsable.

Viré d’Anderlecht à la suite de multiples sanctions disciplinaires et parti poursuivre sa formation au Standard à l’âge de 14 ans (après un passage d’une année au Brussels), l’attaquant a longuement traîné cette réputation de footballeur ingérable et lunatique greffée à un imposant potentiel qui ne suffisait pas à gommer ses écarts de conduite.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct