Le lapsus de François Hollande sur sa candidature en 2017

C’est le jeu, à un an de la prochaine présidentielle. Surtout si vous êtes le président en exercice : il faut travailler à sa réélection, tout en n’annonçant pas officiellement que vous êtes candidat. Ce chemin de crête, François Hollande a (presque) failli en tomber, ce mardi matin en direct sur Europe 1.

Sous le feu des questions, le président de la République française a lâché ce lapsus : «  Il y a des alternatives à droite. Et si je ne suis pas… euh… si la gauche n’est pas reconduite, ça sera la droite ou l’extrême droite qui l’emportera  ». Ce petit «  je  » n’a pas échappé aux auditeurs ou aux internautes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct