Trois hommes en garde à vue après l’incendie d’une voiture de police à Paris

© AFP
© AFP

Plusieurs centaines de policiers ont manifesté mercredi en France pour dénoncer la « haine anti-flics », une démonstration de colère rare en marge de laquelle un contre-rassemblement a dégénéré à Paris avec une voiture de police incendiée.

Des policiers « usés »

Les policiers, qui ont bénéficié de la gratitude des Français pour leur présence rassurante après les attentats de 2015, se disent « usés » par les tâches imposées par l’état d’urgence et les violences qui ont émaillé la mobilisation contre la loi travail.

Objets de la vindicte de petits groupes radicaux qui s’affrontent avec eux depuis deux mois de manifestations contre une réforme du droit du travail, ils étaient appelés à exprimer leur ras-le-bol dans une soixantaine de villes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct