L’accouchement sous l’eau, une mode dangereuse

La vogue de la naissance sous l’eau atteint surtout les Pays-Bas et la Grande-Bretagne, où 9
% des enfants seraient nés ainsi
 en 2015. © Nacho Doce / Reuters
La vogue de la naissance sous l’eau atteint surtout les Pays-Bas et la Grande-Bretagne, où 9 % des enfants seraient nés ainsi en 2015. © Nacho Doce / Reuters -

D e mes quatre accouchements, c’est celui que j’ai le plus apprécié car j’étais détendue et beaucoup moins dans la douleur. On peut presque parler de plaisir ! » C’est avec le sourire que Johanne, 43 ans, se souvient de ce dernier accouchement, entièrement effectué dans l’eau. « Loin de l’angoisse du premier, où tout était à découvrir. Et des suivants, où je trouvais que j’étais trop contrainte ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct