La minute de pédagogie wallonne

Bernard Delvaux, le patron de la Sonaca, reste un inconnu en Flandre. © Bruno D’Alimonte
Bernard Delvaux, le patron de la Sonaca, reste un inconnu en Flandre. © Bruno D’Alimonte -

Ah ce pays. Beaucoup d’idées préconçues, des accusations par jets, de part et d’autre de la frontière linguistique, souvent sur fond de guerre PS-N-VA, et encore tant de méconnaissance réciproque.

Un exemple récent ? La lettre ouverte des trois patrons au Premier ministre Charles Michel, appelant à l’action sur des grands projets clés transversaux, nord sud, fédéral-régions. Alors que Johnny Thijs, ex patron de B-Post, est un super BV pour les Flamands et les francophones, le nom de Bernard Delvaux a d’abord suscité au nord du pays, un « Bernard qui ? », qui en disait long sur le chemin à parcourir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct