Détournement de 3,4 millions d’euros au CPAS de Tournai

58 personnes, soit 34 équivalents temps plein, avait perdu leur emploi en février 2015 en raison sans doute des détournements de l’ex-directrice financière du CPAS de Tournai, Anne Ruffelart. Un an après les perquisitions, le montants est connu. © Bernard Libert
58 personnes, soit 34 équivalents temps plein, avait perdu leur emploi en février 2015 en raison sans doute des détournements de l’ex-directrice financière du CPAS de Tournai, Anne Ruffelart. Un an après les perquisitions, le montants est connu. © Bernard Libert - BERNARD LIBERT.

Quinze ans. Voilà la période durant laquelle l’ex-directrice financière du CPAS de Tournai, Anne Ruffelart, est soupçonnée d’avoir allégrement détourné de l’argent de l’institution pour son compte personnel. En juin 2015, alors que ses agissements suspects avaient (enfin) été découverts, la directrice avait mis brutalement fin à ses jours après avoir été suspendue de ses fonctions. Depuis, très peu d’informations avaient filtré sur le dossier, le Parquet exigeant la plus grande réserve des personnes concernées. « L’enquête avance bien, explique le procureur du Roi Christian Henry. La juge attend un dernier rapport d’un réviseur d’entreprise pour les vacances d’été. Après, elle pense pouvoir clore son instruction. Pour fin 2016, l’enquête devrait être terminée et c’est à ce moment-là que nous qualifierons d’éventuelles infractions. » Autrement dit, pour l’heure, aucune inculpation n’a été lancée à l’égard d’éventuels «

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct