71 ans après Hiroshima, le nucléaire est loin d’être éradiqué

Barack Obama sert la main du Premier ministre japonais Shinzo Abe au mémorial d’Hiroshima. © AFP
Barack Obama sert la main du Premier ministre japonais Shinzo Abe au mémorial d’Hiroshima. © AFP

Plus jamais ça ? En honorant vendredi la mémoire des 210.000 morts de Hiroshima et de Nagasaki, le président Obama n’a pu que réitérer son rêve, maintes fois exprimé, d’un monde débarrassé de la menace apocalyptique de l’arme nucléaire. On est pourtant loin du compte. Au contraire, c’est une nouvelle course à l’armement nucléaire, d’un genre nouveau, qui est enclenchée entre les Etats-Unis et la Russie.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct