bpost veut faire enveloppe commune avec la poste néerlandaise

© Dominique Duchesnes
© Dominique Duchesnes

bpost et son homologue néerlandaise Post NL communiqueront avant la reprise des marchés, lundi matin. Pour y annoncer soit leur mariage, soit l’échec de leurs fiançailles. Un mariage/fiançailles dont l’actualité aura sans doute provoqué la conclusion. Mariage pluvieux/mariage heureux, mariage précipité/mariage… ? Vendredi à 12h40, au terme d’une matinée très agitée, l’autorité des services et marchés financiers (FSMA) a suspendu le cours de l’action de bpost, dans l’attente d’un communiqué. Celui qui doit venir « avant lundi matin ». Petit retour en arrière.

C’est sur les ondes matinales de La Première que l’actualité postale a débuté. Jean-Pascal Labille, ancien ministre socialiste des affaires postales, annonce, dans le registre social, que des mouvements sociaux sont à craindre à bpost car «  dans peu de temps, la poste va perdre son statut d’entreprise publique, c’est une question de jours ou d’heures. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct