bpost: certains bureaux régionaux débraient

© Belga
© Belga

Globalement, les syndicats n’étaient pas opposés au principe du rachat de la poste néerlandaise (Post NL) par bpost. L’arrêt des négociations entre les deux potentiels partenaires, dimanche soir, a simplifié le contenu de la réunion entre syndicats et direction de la poste belge, lundi matin. Si le CEO de bpost est resté très évasif sur les motifs de rupture des négociations (la version officielle est le refus des dernières propositions par Post NL, l’officieuse est que celle-ci se montrait de plus en plus gourmande, au-delà du raisonnable), le secrétaire général des postiers à la CGSP, Jacques Lespagnard a souligné regretter que l’opération n’aboutisse pas pour deux motifs : elle aurait permis la consolidation de bpost sur le marché belge et européen (rappelant que Post NL est déjà très active sur le marché belge) et que l’opération aurait certainement pu participer à la consolidation de l’emploi en Belgique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct