L’ébullition de la scène underground

Moby n’est pas Anthony Keidis ni Slash. Petite précision pour les fans friands d’anecdotes sex & drugs & rock’n’roll même si Moby n’est pas avare de détails sur sa vie affective débridée.

N’empêche, Porcelain est le pendant américain d’Electrochoc, la formidable autobiographie de Laurent Garnier, un autre DJ superstar.

Autant le Français décrivait l’éclosion de la scène de Manchester lorsqu’il sévissait à l’Hacienda, autant l’Américain n’a pas son pareil pour raconter l’ébullition de la scène underground lorsqu’il allait mixer des classiques de house au MARS en poussant ses disques sur son skateboard.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct