Pairi Daiza: 4 ans de stratégie «pandas»

Hao Hao avec son bébé panda. © Reporters
Hao Hao avec son bébé panda. © Reporters

2012  : demande officielle

Pairi Daiza et les pandas, c’est une histoire qui roule… vite, très vite. Là où d’autres parcs mettent parfois 10 ans à gagner la confiance de la Chine, le parc animalier de Brugelette a, à peine, mis deux années. C’est en effet en septembre 2012, qu’Éric Domb a introduit une demande officielle pour accueillir ces « animaux sacrés ». Une demande « portée » en mains propres au président chinois par Elio Di Rupo alors Premier ministre, ce qui lui vaudra d’être accusé de favoritisme envers les Wallons. En réalité, seul Pairi Daiza avait introduit une demande pour la Belgique et surtout, le parc avait déjà tapé dans l’œil des Chinois : son authentique jardin chinois de 8 hectares est considéré comme le plus beau hors de Chine. L’environnement était donc favorable…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct