Français suspecté d’avoir projeté 15 attentats: la France plus prudente que l’Ukraine

Les services secrets ukrainiens affirment que l’homme présent sur cette photo serait Grégoire M., originaire de Bar-le-Duc (Meuse). © EPA
Les services secrets ukrainiens affirment que l’homme présent sur cette photo serait Grégoire M., originaire de Bar-le-Duc (Meuse). © EPA

Quels étaient vraiment les projets de Grégoire M., français originaire de Bar-le-Duc (Meuse) ? Piégé par les services secrets ukrainiens, le citoyen français, qui préparait selon eux «quinze actes terroristes» en France a été arrêté le 21 mai à la frontière ukraino-polonaise avec un arsenal de guerre: 125 kg de TNT, deux lance-roquettes antichar, cinq fusils d’assaut Kalachnikov et plus de 5.000 munitions.

La version des services secrets ukrainiens

Les services secrets ukrainiens (SBU) ont annoncé ce lundi que le jeune homme de 25 ans qui a été arrêté en mai en Ukraine préparait des attentats contre une mosquée, une synagogue et des centres d’impôts en France avant et pendant l’Euro-2016. Il était en possession d’un arsenal de guerre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct