Souvenirs de l’Euro 80: une aventure italienne que personne n’attendait

C’est d’une tête puissante que le grand Horst Hrubesh met fin, tout au bout de la finale, au grand rêve italien des Diables à l’Europeo 1980. © D.R.
C’est d’une tête puissante que le grand Horst Hrubesh met fin, tout au bout de la finale, au grand rêve italien des Diables à l’Europeo 1980. © D.R. -

Il pleuvait des cordes quand une délégation belge de 37 membres rejoignit la petite localité d’Ivrea dans le Val D’Aoste, choisie pour préparer cette phase finale de l’Euro 80. A peine deux supporters et la famille de Luc Millecamps avaient accompagné ces Diables rouges. D’engouement, il n’y en avait pas. Le dernier match de préparation face à la Roumanie n’avait attiré que 7.000 spectateurs et personne ne misait sur cette équipe belge versée dans une poule avec l’Angleterre, l’Italie et l’Espagne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct