Panama Papers: les petites mains belges de l’offshore

Le bureau de Mossack Fonseca (ici, objet d’une perquisition) travaillait avec de nombreux intermédiaires belges. © AFP
Le bureau de Mossack Fonseca (ici, objet d’une perquisition) travaillait avec de nombreux intermédiaires belges. © AFP

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct