Michel Sapin: «Le plan d’aide à la Grèce est conçu pour réussir»

Le ministre des Finances Euclid Tsakalotos et le ministre de l’Economie Giorgos Stathakis. © Reuters
Le ministre des Finances Euclid Tsakalotos et le ministre de l’Economie Giorgos Stathakis. © Reuters

Le Parlement grec a adopté vendredi matin, après un débat qui a duré toute la nuit, le troisième plan d’aide au pays, d’un montant de 85 milliards d’euros, essentiellement grâce aux voix de l’opposition.

Le texte a été adopté par 222 voix pour, 64 contre et 11 abstentions. Le Premier ministre Alexis Tsipras avait appelé juste avant le vote l’assemblée à voter en faveur d’un accord qui permet selon lui d’assurer «  la survie du pays et de continuer le combat  ».

Lors des débats qui ont duré toute la nuit, Syriza s’est déchiré. L’obtention d’un accord grâce à l’opposition ne laisse plus de doute quant à l’organisation prochaine d’élections législatives anticipées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct