Euro: l’hôtellerie fait grise mine

©Photo News
©Photo News

La France, « place to be » pendant cet Euro 2016 ? Il faudra attendre la fin de la compétition, le 10 juillet, pour faire les comptes. Mais à l’heure du premier coup de sifflet, les professionnels du tourisme tempèrent en tout cas sérieusement leur optimisme…

Tous les billets pour les cinquante et un matches ont été vendus. Comme des petits pains : 15 millions de demandes pour 2,5 millions de tickets disponibles. Deux tiers des billets ont été acquis par des étrangers. Mais on est loin d’un tel succès pour la location des chambres d’hôtel. «  Dans les dix villes hôtes, 60 % des chambres ont été réservées », estime Laurent Duc, le président de la branche hôtellerie de l’UMIH, l’union des métiers. Mais dans certaines villes, le taux d’occupation des hôtels atteint seulement 30 % !

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Euro 2016
    • Euro 2020

      L’Euro 2020 dans 12 pays, une catastrophe écologique ?