Jean-Pierre Grafé

Jean-Pierre Grafé : trop de pression (décembre 1996)

A la fin 1996, un certain Olivier Trusgnach accuse Elio Di Rupo (PS) et Jean-Pierre Grafé (PSC) de rapports avec des mineurs. Le propos s’avérera totalement bidon. Sous pression, et pour pouvoir assurer sa défense, Grafé quitte son poste de ministre de l’Enseignement supérieur en décembre 1996.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Accédez à tous les articles en illimité dès 9€ par mois

S'abonner