Comment l’alcool et la bêtise ont transformé le centre de Marseille en champ de bataille

©Reuters
©Reuters

B âtard d’Anglais  ! » Casquette négligemment posée sur le crâne, chaise de bar à bout de bras bien au-dessus de la tête, prête à être lancée depuis le haut d’un escalier, un jeune homme, manifestement français, tient sa cible.

Quelques instants plus tard, le maillot immaculé du supporteur britannique visé est imbibé de sang. L’homme, qui arbore une large entaille sur le haut du front, refuse toutefois de se faire soigner par les marins-pompiers pourtant postés non loin de là. Est-ce la peur de croiser des policiers ? Quelques secondes plus tôt, une canette de bière vide en main, ce même homme devenu victime s’était lui aussi adonné au lancer de projectile sur les CRS massés dans une rue adjacente.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct