Pour une Europe sociale

Pour une Europe sociale

A l’approche du référendum britannique sur le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne, on sent monter une angoisse existentielle dans tous les lieux de pouvoir européens : à quoi ressemblera l’UE sans le Royaume, faudra-t-il faire évoluer le projet européen, et dans quel sens ? L’angoisse est nourrie par une crainte très précise : celle d’une contagion centrifuge à d’autres Etats membres.

Cette crainte soude la plupart des dirigeants dans la volonté de solidifier l’UE. Mais faudra-t-il le faire à 27 ? A 23, avec l’espace Schengen ? A 19, avec la zone euro ? Sans oublier l’idée, avancée par quelques vieux sages comme Etienne Davignon, que « les Etats qui le veulent décident d’aller plus loin ensemble ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct