Entre les Diables et la Squadra, mon cœur ne balance pas

Entre les Diables et la Squadra, mon cœur ne balance pas

S’il n’y en a qu’un en Belgique, je serai celui-là. Le seul petit-fils d’immigrés italiens qui, ce lundi soir, ne versera pas le début d’une toute petite larme quand les Diables battront la Squadra Azzurra. En 1936, mon nonno est arrivé en Belgique pour faire le cordonnier. Il venait de Chioggia (c’est un village sur la lagune de Venise).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct