De Bruyne était en panne sèche

Kevin De Bruyne a eu une prestation énigmatique face à l’Italie.
Kevin De Bruyne a eu une prestation énigmatique face à l’Italie. - Dirk Waem/Belga.

Il devait être un des deux déclencheurs, avec Eden Hazard. Sa première saison avec City avait donné le ton : Kevin De Bruyne devait enflammer cet Euro du côté belge. Et pourtant, celui qui a rarement déçu en équipe nationale (4 buts lors des éliminatoires de la Coupe du Monde, 5 lors de ceux de l’Euro) était en panne sèche sur son flanc droit.

Invisible à la création, peu combatif (alors que c’est aussi une de ses marques de fabrique), peu à son aise sur son flanc droit tant offensivement que défensivement, maladroit balle au pied (deux pertes de balle dangereuses en première mi-temps), on le voyait également bien peu prêter main-forte à Laurent Ciman dans les tâches défensives.

Si Hazard n’était pas plus décisif que lui, le nº10 des Diables rouges avait au moins le mérite de tenter et de percuter. Rien de tout cela pour KDB.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct