L’immigration vampirise tous les débats du Brexit

L’immigration vampirise tous les débats du Brexit

On s’attend à une banlieue sans âme où s’alignent sans fin des logements sociaux. On découvre des rangées de jolies petites maisons mitoyennes aux jardinets proprets. A Walthamstow, un arrondissement de 100.000 âmes, aux confins de l’East End londonien, vit une population issue des quatre coins du monde. En sillonnant le marché ouvert le plus long d’Europe, le visiteur entend parler toutes les langues de la planète. La prolifération d’échoppes, de commerces et de restaurants ethniques, mais aussi de bureaux de change et de marchands de téléphones portables au rabais atteste la présence massive d’immigrants du sous-continent indien et des Antilles qui côtoient sans histoire les nouveaux venus d’Europe de l’Est, du monde arabe et d’Afrique. Une cohabitation « à l’anglaise », sans véritable intégration, dont le modèle sociétal change constamment dans un décor immuable digne de l’âge d’or du cinéma britannique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct