«Une allocation universelle de 1.000 euros pour chacun»

Georges-Louis Bouchez 
: «
Une révolution pour l’organisation sociale, le système fiscal, le paysage politique
». © Bruno DALIMONTE/Lesoir
Georges-Louis Bouchez : « Une révolution pour l’organisation sociale, le système fiscal, le paysage politique ». © Bruno DALIMONTE/Lesoir

Ne pas confondre : « L’allocation universelle façon Defeyt – lire ci-dessous, ndlr  –, c’est le filet de sécurité du filet de sécurité ; la mienne, c’est réellement l’alternative à toute la logique fondée sur la demande d’interventions sociales en tous genres et sur le contrôle social ». A savoir : Georges-Louis Bouchez ne fait pas dans la demi-mesure à la façon du président Ecolo du CPAS de Namur. Non. Le chef de groupe libéral-réformateur à Mons, évincé récemment du collège par Elio Di Rupo (c’est une autre histoire), relance son idée (forgée, entre autres, avec Roland Duchâtelet, et le feu vert du MR) d’une allocation « d’un montant de 1.000 euros, pour tous à partir de 18 ans ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct