Inadéquat, contradictoire: voici pourquoi l’auditeur du Conseil d’Etat recale le piétonnier

Inadéquat, contradictoire: voici pourquoi l’auditeur du Conseil d’Etat recale le piétonnier

Les commerçants du centre-ville avaient déposé en mars dernier des recours en annulation et en suspension à l’encontre des permis d’urbanisme délivrés pour l’aménagement du piétonnier.

Le 15 juin, l’auditorat du Conseil d’Etat, leur donne raison et propose la suspension du piétonnier. Le Conseil d’Etat, qui suit généralement l’avis de l’auditeur, donnera une décision définitive le 29 juin prochain.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct