La campagne du Brexit a été suspendue après l’assassinat d’une députée travailliste

© Reuters
© Reuters

Le Royaume-Uni est en état de choc après l’assassinat commis ce jeudi à Birstall (nord de l’Angleterre) de la députée travailliste Jo Cox. L’annonce du meurtre a entraîné la suspension jusqu’à nouvel ordre de la campagne du référendum du 23 juin sur une sortie du royaume l’Union européenne.

L’auteur présumé, Tommy Mair, âgé de 52 ans, qui a été arrêté sur les lieux aurait crié « Britain First » en poignardant puis en tirant sur la parlementaire qui tenait sa permanence hebdomadaire dans cette ancienne cité minière du Yorkshire. La disparition de cette militante pro européenne et supporter de l’immigration a mis en exergue le virulent discours anti immigrants des partisans du Brexit.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct