A Birstall, l’hommage à Jo Cox se teinte de politique

© Reuters
© Reuters

Quelques mètres en contrebas de la place du marché de Birstall, la Market Street où la députée Jo Cox a été poignardée et abattue jeudi est toujours isolée et interdite d’accès par les policiers. De même que la rue toute proche où habite son assassin Tommy Mair. Alors par une étrange transubstantiation, c’est la statue du découvreur de l’oxygène John Priestley, né ici en 1703, qui est devenue symboliquement celle de la députée travailliste.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct