À chacun son dû

© DR
© DR

On l’a constaté d’entrée de jeu : les Diables rouges ont encore à progresser, chacun à leur rythme . Ou plutôt «à son rythme» ? demande un lecteur plus préoccupé de grammaire que du sort de l’équipe nationale belge.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct