Brexit: l’exception et l’isolement britanniques ont toujours été la règle

© EPA
© EPA

A l’instar de ses prédécesseurs, l’architecte de la consultation référendaire de ce jeudi, le Premier ministre, David Cameron, n’est pas parvenu à faire démentir la cruelle formule de l’ancien secrétaire d’Etat américain Dean Acheson au début des années 50 : « L’Angleterre a perdu un empire mais n’a pas trouvé de rôle ». En effet, à deux reprises, en 1963 et 1967, le général de Gaulle s’était opposé à l’entrée du Royaume-Uni dans l’Union européenne en se souvenant du fameux mot de Winston Churchill, « Entre l’Europe et le grand large, l’Angleterre choisira toujours le grand large ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct