Euro 2016: Avaro Morata, le Pistolero et les «Bastards»

La Roja a trouvé, en Alvaro Morata, un avant-centre de premier plan qui lui ouvre des perspectives. © Remy Gabalda/AFP
La Roja a trouvé, en Alvaro Morata, un avant-centre de premier plan qui lui ouvre des perspectives. © Remy Gabalda/AFP

BBC. Trois lettres pour écrire le destin d’Alvaro Morata. Son passé. Son présent. Son futur. La BBC, alias Barzagli, Bonucci et Chiellini, à laquelle il s’est frotté deux ans durant à Vinovo, le centre d’entraînement de la Juventus, l’a aidé à grandir. Ce soir, il retrouvera le trio sur sa route au stade de France. Contre la BBC, alias Bale, Benzema et Cristiano, il va devoir jouer des coudes à Valdebebas, le complexe sportif du Real, pour trouver place aux yeux de Zinedine Zidane. A moins que… Antonio Conte ne le convainque de le suivre à Chelsea. Pour franchir la Manche en même temps que l’écran et apparaître hebdomadairement à Match of The Day.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct