Le directeur des Musées royaux des Beaux-Arts: «Nous deviendrions la vache à lait»

Michel Draguet s’interroge sur les plans d’avenir pour les institutions scientifiques de l’Etat fédéral. © Alain Dewez.
Michel Draguet s’interroge sur les plans d’avenir pour les institutions scientifiques de l’Etat fédéral. © Alain Dewez. -

Tandis que les visiteurs patientent en attendant l’ouverture des Musées royaux des Beaux-Arts (MRBA), Michel Draguet commence une nouvelle journée. Dans son bureau, le téléphone sonne à plusieurs reprises. On veut l’interroger sur l’audit de l’inspection des finances mettant en cause sa gestion (nos éditions du 18 juin). Mais aujourd’hui (cette interview a été réalisée le 17 juin), c’est l’avenir des Musées royaux des Beaux-Arts qui est au centre de ses préoccupations. Le plan prévu par la secrétaire d’état Elke Sleurs envisage de regrouper les institutions scientifiques en plusieurs « clusters » (scientifiques, artistiques…) et de transformer ceux-ci en sociétés anonymes pour leur donner plus d’autonomie. En théorie.

Retrouvez la carte blanche «Démantèlement de notre patrimoine culturel: la N-VA à l’œuvre»

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct