Nafi Thiam, un heptathlon en sept questions

Nafi Thiam est à la fois détendue et concentrée à la veille de ses Mondiaux.
Nafi Thiam est à la fois détendue et concentrée à la veille de ses Mondiaux. - ÉRIC LALMAND/BELGA.

Un peu moins de deux heures après le marathonien Abdelhadi El Hachimi, Nafissatou Thiam sera la deuxième Belge à entrer en action, samedi, lors de la première journée des Mondiaux de Pékin pour y courir, dès 9 h (3 h en Belgique), le 100 m haies de son heptathlon. « Etre en piste les deux premiers jours, c’est un chouette horaire !, dit-elle. Cela me permettra d’un peu visiter une fois que j’aurai fini. Ce n’est pas tous les jours qu’on vient en Chine. » Médaillée de bronze l’an dernier à l’Euro de Zurich et vice-championne d’Europe indoor en mars à Prague (en pentathlon), la Namuroise, 21 ans depuis mercredi, sera forcément fort attendue même si cela ne fait pas forcément son bonheur, elle qui dit tout faire pour repousser toute pression extérieure. Où en est-elle ? Le point en sept questions, comme le nombre d’épreuves de sa discipline.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct