L’Italie élimine l’Espagne à son propre jeu

L’Italie élimine l’Espagne à son propre jeu

Une défaite de l’Espagne invite à chaque fois à se replonger dans l’histoire récente du football international. C’est dire la portée de l’exploit réussi par l’Italie, hier soir, dans un stade de France, où elle avait perdu 2 matchs sur 2 jusqu’ici. En 1998, aux tirs au but dans le quart de finale contre les Bleus, et en septembre 2006, dans un match de qualification pour l’Euro 2008, toujours contre les Français.

Et c’est précisément dans ce championnat continental que la Roja a tout à la fois ouvert son cycle et défait une Italie contre laquelle elle nourrissait un solide complexe d’infériorité, voire une aversion – en tout cas les médias ibériques – pour son « catenaccio. » L’Espagne avait recalé sa rivale méditerranéenne aux tirs au but, en quart , avant d’accrocher son premier sacre en 44 ans, en finale contre l’Allemagne…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct