Une défense imprenable : la nouvelle spécialité belge

La deuxième carte jaune de Thomas Vermaelen a plongé les Diables dans l’embarras défensif. © Photo News
La deuxième carte jaune de Thomas Vermaelen a plongé les Diables dans l’embarras défensif. © Photo News

L’Euro avait pourtant commencé par une crainte : que le secteur défensif, décimé, ne se montre pas à la hauteur de la richesse débordante offensive. Dès l’annonce d’une sélection de 23 privée de Vincent Kompany, les voix s’étaient élevées pour convenir que cette ligne arrière risquait de manquer d’un peu de tout. De fraîcheur d’abord, l’état physique de Dedryck Boyata, Thomas Vermaelen, Nicolas Lombaerts et Thomas Meunier donnant des maux de tête au sélectionneur. Depuis lors, Lombaerts, Boyata (et même Bjorn Engels) ont jeté l’éponge.

De vécu ensuite. Christian Kabasele, Jason Denayer et même Laurent Ciman ne comptent pas beaucoup de sélections.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct