Sur les traces des migrants: le dernier choix, celui du retour au pays

Sur les traces des migrants: le dernier choix, celui du retour au pays
LE SOIR/Pierre-Yves Thienpont

Témoignage

Ludovic (prénom d’emprunt) s’apprête à retourner dans son pays d’origine, après deux ans en Belgique. Il n’est pas un demandeur d’asile débouté, mais l’option qu’il a choisie, celle du retour volontaire, il la vit de la même manière que s’il s’était inséré dans le parcours d’asile.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct