Pays de Galles: Chris Coleman, en mémoire de son ami Speed

Coleman a changé ce que Speed avait fait, mais sans le renier. © Reporters
Coleman a changé ce que Speed avait fait, mais sans le renier. © Reporters

Chris Coleman a été investi d’une mission le 19 janvier 2012 lorsque la fédération galloise l’a placé à la tête de son équipe nationale. Cette mission, elle était sportive puisqu’il s’agissait pour le sélectionneur qui, malgré une carrière d’entraîneur entamée en 2003, avait 41 ans à l’époque de qualifier le pays de Galles pour une grande compétition, chose faite quatre ans plus tard. Mais la mission servait aussi d’hommage à son ami d’enfance, Gary Speed, qui avait décidé de mettre fin à ses jours deux mois plus tôt. Le «  pire, pire, pire jour  » de la vie de Chris Coleman, comme il l’a confié à l’agence de presse allemande SID avant l’Euro.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct