Les Diables rouges à l’Euro: les coulisses d’un échec

Que de déception
! ©News
Que de déception ! ©News -

L’aventure commune a débuté par des arrivées au compte-gouttes, le lundi 16 mai. Alors même que le championnat de Belgique venait de consacrer le retour au premier plan du Club de Bruges après 11 années de disette. Une carence comblée qui n’a pas ému grand monde dans le giron de l’équipe nationale où l’on a généralement vue sur la planète plutôt que sur le paillasson de son voisin d’étage. Quarante-huit jours plus tard, au terme de trois stages et de huit matchs (trois amicaux, cinq officiels) passés dans une communauté d’intérêts qui n’a pas toujours été évidente à canaliser, la deuxième (et peut-être dernière) sélection composée par Marc Wilmots pour un tournoi a vécu. Souvent bien, parfois mal comme c’est le cas pour tout groupe de sportifs amenés à cohabiter dans un univers d’ego surdimensionnés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct