Après l’échec de l’Euro, qui pour succéder Marc Wilmots?

Rien ne dit que Marc Wilmots fera ses valises et laissera la place à un autre sélectionneur. © Joel Hoylaerts/Photo News
Rien ne dit que Marc Wilmots fera ses valises et laissera la place à un autre sélectionneur. © Joel Hoylaerts/Photo News -

1 Wilmots s’accroche

Rien n’oblige Marc Wilmots à démissionner. Son contrat court en effet jusqu’en 2018 et le sélectionneur avait évité de fixer un objectif minimal. Pourtant, contrairement à la sortie de la Coupe du monde, où seuls ses détracteurs avaient jugé son bilan insuffisant, il a quitté l’Euro avec une image écornée. Après une telle désillusion – pas tant dans le fait de se faire sortir en quart que de passer à côté de la montre en or au vu du tableau dégagé dont les Diables avaient hérité –, rester en poste risque d’être compliqué. D’abord pour lui-même. L’homme franc, honnête, loyal, patriote et responsable, toutes qualités qu’il érige en valeurs, ne peut décemment pas s’accrocher à son contrat de deux ans comme à une bouée de sauvetage. Cela ne collerait pas à ce qu’il véhicule et nuirait gravement à la suite de sa carrière.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Euro 2016
    • Euro 2020

      L’Euro 2020 dans 12 pays, une catastrophe écologique ?