Le portrait-robot du remplaçant de Marc Wilmots

Le portrait-robot du remplaçant de Marc Wilmots

Les candidatures vont affluer dans la boîte aux lettres de la Maison de Verre, mais encore faut-il dégager un profil type. Le futur entraîneur des Diables rouges doit-il être belge ou étranger ? Jeune ou expérimenté ? Un coach offensif ou défensif ? Un meneur d’hommes ou un grand sage ? Une seule certitude : il doit être libre ou disponible pour un prix pas trop élevé. Une condition sine qua non qui exclut déjà tous ces entraîneurs qui viennent de retrouver un poste (Conte, Ancelotti, Mourinho, Rodgers, Guardiola ou Lucescu).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct