L’Euro 2016, ce n’était quand même pas très folichon

© AFP
© AFP

Un but d’Eder (il ne jouait pas avec les Italiens, celui-là ?) et la Seleção (et ses deux entraîneurs…) est championne d’Europe ! Un vainqueur inédit pour une compétition qui ne restera pas dans les mémoires, si ce n’est pour prouver qu’il est possible de « réussir » trois matchs nuls au premier tour et de quand même se retrouver à soulever le trophée Henri Delaunay à Saint-Denis le 10 juillet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct